CNE BUISSON (6e GCC)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CNE BUISSON (6e GCC)

Message  Bruno BARRIER le Jeu 26 Aoû - 16:12

Bonjour à tous,

CNE Louis Buisson



Commandant du 6e GCC[/center]

Le 24.03.1918, étant absent à ce moment sa période de commandement effective est du 04.04.1918 au ?. ?. 1926

Engagé au 22e BACP, il est nommé caporal puis sergent.
Sous-lieutenant de réserve du 13e BACP affecté au 6e GCC en 1914, blessé le 15.11.1914 devant Perthes-les-Hurlus, LTN le 01.04.1915, CNE en octobre 1917. Sorti N°1 de l’Ecole de Guerre, il est promu CBA à titre exceptionnel en 1928 du 99e RIA. Colonel du 503e Régiment de Chars de Combat en 1938, il est affecté au commandement de la 3e Division d’Infanterie Motorisée en 1939. En 1940, il est à la tête de la 3e Division Cuirassée et devient général. Prisonnier il vit 5 années de captivité dont la dernière à la forteresse de Colditz. En 1945, il est directeur du service des prisonniers de guerre de l’Axe. Le général d’Armée Buisson, Grand Croix de la Légion d’Honneur, décède à Paris le 05.12.1955.

Cordialement,

Bruno


Dernière édition par Bruno BARRIER le Mar 15 Mar - 14:20, édité 1 fois
avatar
Bruno BARRIER
Admin

Messages : 1483
Date d'inscription : 08/04/2010
Localisation : WAMBAIX (Nord)

Voir le profil de l'utilisateur http://gcc14-18.forum-gratuiti.net

Revenir en haut Aller en bas

Décès du général BUISSON

Message  Bruno BARRIER le Jeu 26 Aoû - 16:14

Bonjour à tous,

Général d’Armée Louis BUISSON


Le 5 décembre 1955, est décédé, à Paris, le général d’Armée Louis BUISSON, Grand Officier de la Légion d’Honneur, qui avait été le Président écouté de notre Congrès National de Biarritz, en 1950. Ses obsèques ont été célébrées, le jeudi 8 décembre à 9h30, en la chapelle Saint-Louis des Invalides, en présence, en particulier, de délégations d’anciens Chasseurs.
A l’issue de l’office religieux, le général Zeller, Gouverneur Militaire de Paris, prononça une allocution, et dans laquelle il rappela la carrière militaire du général Buisson. Nous n’y ajouterons que quelques précisions sur ses états de services « chasseurs », qu’on pourra, d’ailleurs, compléter en se reportant à l’article Fédéral paru dans le « Cor » de mai 1950.
C’est au 22e BCA, à Albertville, que Louis Buisson s’engagea, par devancement d’appel, et conquit les grades de caporal et sergent. Il fut nommé sous-lieutenant de réserve au 13e BCA, et servit pendant la guerre de 1914-1918 et les années qui suivirent, au 6e Groupe de Chasseurs Cyclistes, successivement comme sous-lieutenant, lieutenant, capitaine et capitaine commandant ; il y fut blessé en septembre 1914.
Reçu à l’Ecole de Guerre N°2 en 1926, il en sortit N°1 et fut promu Chef de Bataillon à titre exceptionnel en 1928 ; il fit ses deux ans de commandement à la tête d’un Bataillon du 99e RIA.
Comme commandant de la 3e DCR en mai-juin 1940, le général Buisson eut sous ses ordres le 16e Bataillons de Chasseurs Portés, qui s’illustra à la défense de Tannay et dont il était caporal honoraire. Il devait être du groupe des cinq généraux déportés en janvier 1945 à la forteresse de Colditz.

Source : « Cor » N°1, janvier 1956

NB : Instituteur, sous-lieutenant de réserve en 1910, revenu à l’enseignement en 1911. La guerre de 1914 le trouve professeur à l’Ecole Supérieure de Montmélian.

Cordialement,

Bruno
avatar
Bruno BARRIER
Admin

Messages : 1483
Date d'inscription : 08/04/2010
Localisation : WAMBAIX (Nord)

Voir le profil de l'utilisateur http://gcc14-18.forum-gratuiti.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: CNE BUISSON (6e GCC)

Message  Bruno BARRIER le Mar 20 Sep - 17:06

Bonjour à tous,

Photographie prise en 1926 – provenance : trombinoscope de l’École supérieure de guerre.


A noter l’étoile des éclaireurs qui côtoie le 6 sur le col, ce qui tendrait à prouver qu’il était cadre au 6e Groupe de Chasseurs Cyclistes à cette date.

Source :
Merci à François mlm

Amicalement,
Bruno
avatar
Bruno BARRIER
Admin

Messages : 1483
Date d'inscription : 08/04/2010
Localisation : WAMBAIX (Nord)

Voir le profil de l'utilisateur http://gcc14-18.forum-gratuiti.net

Revenir en haut Aller en bas

Biographie améliorée de Louis Buisson

Message  francoismln le Mer 3 Oct - 17:54

Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous une biographie améliorée de Louis Buisson.

Louis Buisson est né le 14 décembre 1889 au Bourget-du-Lac (Savoie).
Il s’engage par devancement d’appel au 22e bataillon de chasseurs à pied à Albertville le 1er octobre 1909 et conquiert les grades de caporal le 8 février 1910 et de sergent le 30 septembre 1910. Le 1er avril 1911, il est nommé sous-lieutenant de réserve au 13e bataillon de chasseurs à pied. Renvoyé dans ses foyers le23 septembre 1911, il revient à l’enseignement comme professeur à l’École Supérieure de Montmélian. Il accomplit une période d’instruction au 13e bataillon de chasseurs à pied du 5 au 28 août 1913. Affecté le 29 mai 1914 au 6e groupe de chasseurs cyclistes, il est mobilisé avec cette unité le 3 août 1914. Il est blessé au genou par balle le 15 septembre 1914 devant Perthes-les-Hurlus. Le 31 mars 1915, il est nommé lieutenant de réserve à titre définitif. Le 15 mai 1917, il est cité à l’ordre de la division : « Officier de valeur, s’est particulièrement distingué le 15 septembre 1914 par son sang-froid et son courage. A été grièvement blessé. » Promu capitaine de réserve le 14 octobre 1917, il prend le commandement du 6e groupe de chasseurs cyclistes le 26 mars 1918. Il est admis dans le cadre actif le 14 octobre 1917. Le 20 avril 1918, il est gazé par ypérite au Mont-des-Cats. Le 18 juillet 1918, il est gazé par ypérite à Vierzy.
Il quitte le commandement du 6e groupe de chasseurs cyclistes le 31 octobre 1926 pour entrer à l’École supérieure de guerre où il vient d’être admis. Le 1er novembre, il est classé au 46e régiment d’infanterie et le 20 octobre 1927, il est mis hors cadre. Il sort de l’École supérieure de guerre le 1er novembre 1928 avec le brevet d’état-major et classé premier de sa promotion.
Il est alors affecté comme stagiaire à l’état-major du 14e corps d’armée où il est promu chef de bataillon le 25 décembre 1928. Il fait ensuite ses deux ans de commandement à la tête d’un bataillon du 99e régiment d’infanterie alpine. Il est promu lieutenant-colonel le 25 décembre 1934. En 1936, il est chef du 3e bureau de l’état-major de l’armée. Il est ensuite adjoint au chef du cabinet militaire du ministre de la Guerre. Promu colonel le 25 décembre 1937, il reçoit le commandement du 503e régiment de chars de combat à Versailles. Le 2 septembre 1939, il est nommé commandant de l'Infanterie de la 13e division d'infanterie. Le 16 mai 1940, il reçoit le commandement de la 3e division cuirassée de réserve.
Promu général de brigade à titre temporaire le 1er juin 1940, il reçoit le 5 juin le commandement du 2e groupement cuirassé. Le 16 juin, il prend le commandement du groupement mixte constituée des restes des trois divisions cuirassée, de la 240e division légère d'infanterie et de la 10e brigade de cavalerie blindée polonaise. Fait prisonnier le 18 juin, il est interné à Königstein. Remis colonel le 1er septembre 1940, il est nommé général de brigade à titre conditionnel le 21 août 1943 avec effet rétroactif au 20 août 1941. Il est nommé général de division à titre conditionnel le 1er janvier 1944. Le 19 août 1944, il est nommé général de brigade avec effet rétroactif au 20 août 1941. Le même jour, il est nommé général de division avec effet rétroactif au 1er janvier 1944. Il est transféré à Colditz le 19 janvier 1945 avec cinq autres généraux dont les Allemands n'apprécient pas l'intransigeance. Libéré par les Alliés le 21 avril 1945, il est mis en permission. Le 10 juillet 1945, il est nommé directeur général des prisonniers de guerre de l'Axe. Il est élevé au rang et à l’appellation de général de corps d’armée le 20 novembre 1946. Placé dans la section de réserve le 14 décembre 1948, il reçoit rang et prérogatives de général d'armée (en réserve) le lendemain.
Le général d’armée Buisson est décédé le 5 décembre 1955 à Paris (Seine).
Il était grand-officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1914-1918 (1 citation), Croix de guerre 1939 (2 citations), médaille commémorative de la Grande guerre, médaille interalliée de la Victoire, médaille commémorative 1939-1945.
Il a écrit un Livre d’or du 6e groupe de chasseurs cyclistes (1919) et un Historique du service des prisonniers de guerre de l’Axe, 1943-1948 (1948). En 1999, Joseph Riss a publié Le général d'armée Louis Buisson in Connaître, bulletin de l'Association connaissance du canton de Bourdeau, Le Bourget-du-Lac, La Motte-Servolex.
Archives nationales ; site de Fontainebleau 19800035/102/12753. (vu)
SHD 13 YD 1128.

Cordialement.

François

francoismln

Messages : 13
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ecole-superieure-de-guerre.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CNE BUISSON (6e GCC)

Message  Bruno BARRIER le Jeu 4 Oct - 15:01

Bonjour,

Un grand merci François pour cette amélioration de la biographie du général Buisson.

Cordialement,
Bruno
avatar
Bruno BARRIER
Admin

Messages : 1483
Date d'inscription : 08/04/2010
Localisation : WAMBAIX (Nord)

Voir le profil de l'utilisateur http://gcc14-18.forum-gratuiti.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: CNE BUISSON (6e GCC)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum